Ressources

Drapeau britannique
 

La Niña Santa

Affiche du film "La nina santa"Lucrecia Martel nous entraîne dans la moiteur étouffante d’un hôtel thermal ayant perdu son luxe d’antan. C’est ici que vivent Helena, directrice de l’établissement et femme divorcée, et sa fille de seize ans, Amalia. Durant une semaine, elles accueillent un congrès médical auquel participe le docteur Jano, respectable médecin et père de famille.

 

L’intrigue se déroule sur un fond religieux et traditionaliste. Amalia, qui entretient sa foi avec des cours de catéchisme dominicaux, est pourtant travaillée par des désirs sexuels propres à l’adolescence. Ces désirs sont notamment éveillés par les attouchements du médecin lors d’un rassemblement autour d’un joueur de thérémine, un instrument qui produit de la musique sans être touché. Helena s’éprend à son tour du docteur, lequel lutte pour ne pas céder à la tentation de ces deux figures féminines. L’Amour est un oiseau rebelle de Bizet, joué à plusieurs reprises sur la thérémine, symbolise la situation de cet étrange trio.

 

Par ses plans serrés, la réalisatrice insuffle un sentiment d’oppression, ressenti par les trois personnages principaux dans cette situation incongrue et malsaine. Les gros plans sur les oreilles et les cous, les couleurs chaudes confèrent une ambiance de désir et de sensualité. Il émane du film une atmosphère pesante où tout est suggéré plus que montré.

 

 

Réalisateur : Lucrecia Martel

2004

106′


Alice Grégoire

Share Post